Kanzu Lot 4 Lavé - Rwanda

Kanzu Lot 4 Lavé - Rwanda

Prix régulier $22.00
Prix unitaire  par 
Frais de port calculés à l'étape de paiement.

250g

Région: Nyamasheke

Notes de dégustation : abricot, dattes, noix de Grenoble

Variété : Bourbon

Altitude : 2100 m

Située juste à l'ouest des eaux bleu-vert du lac Kivu, la station de Kanzu s'adosse à des collines verdoyantes où sont cultivés du café, de la canne à sucre et des bananes. Il y a une couronne de terre fertile autour des anciens volcans où les cendres se sont accumulées et ont rendu le sol riche en minéraux. Les petits producteurs cultivent de petites quantités de café de variété bourbon aux côtés de cultures de subsistance de bananes et de haricots. La station de Kanzu commence à collecter les cerises de café en mars et la récolte s'étend jusqu'en juillet. Grâce à une gestion et une planification de récolte stellaires, la station de Kanzu sépare la récolte en sorties (comme au Kenya). Les cerises qui arrivent à la station de lavage sont flottées pour séparer les cerises les moins denses, un contrôle de qualité initial avant la fermentation. Un dépulpeur à disque enlève ensuite la peau extérieure de la cerise, laissant une graine recouverte de mucilage qui subit une fermentation sèche jusqu'à 18 heures. Les eaux usées sont ensuite traitées avec des micro-organismes efficaces (EMTechnologiesTM) pour assurer la gestion du ruissellement et de l'érosion, garantissant ainsi de précieuses ressources en eau pour la communauté environnante. La communauté entourant la station de Kanzu a fait l'objet d'efforts d'aide ciblés depuis le milieu des années 1990, ce qui a transformé l'industrie rwandaise du café après la fin du génocide. Une grande partie de cela est due à l'USAID et à Dr Tim Schilling, qui ont dirigé les efforts pour construire des stations de collecte de café et développer des coopératives. Ce travail a conduit à l'accès au marché en plein essor que le café de spécialité cultivé au Rwanda a connu au cours de la décennie.

Le procédé de fermentation : lavé

Après avoir été récoltées à maturité maximale, les cerises qui arrivent à la station de lavage sont flottées pour séparer les cerises les moins denses, un contrôle de qualité initial avant la fermentation. Un dépulpeur à disque enlève ensuite la peau extérieure de la cerise, laissant une graine recouverte de mucilage qui subit une fermentation sèche jusqu'à 18 heures.. Le café est puis placé dans des cuves remplies d'eau et fermente pendant 36 heures à l'air libre, donnant accès aux levure sauvages et naturelles d'y inoculer. Au cours de ce procédé, les amidons se décomposent en sucres et donnent vie à la saveur du café. Le café est enfin séché pendant 15-21 jours sur des lits africains.


fr